Accueil Flux d'actualités « L’arbre de l’année » 2023 est un hêtre normand

PARIS (MPE-Média) – Les arbres lauréats du concours de l’arbre de l’année 2023 ont été annoncés lors d’un évènement organisé au siège de l’Office National des Forêts (ONF) en présence du rédacteur en chef du magazine Terre Sauvage, du Président de l’association A.R.B.R.E.S. et d’une partie des lauréats. Détails.

240118_ARBRE_01

Prix du public : Hêtre pleureur de Bayeux : Circonférence du tronc : 3,37m circonférence du houppier : 114m en périphérie, diamètre du houppier : environ 40m. Surface couverte : 1 250m2. Le « hêtre pleureur » du jardin botanique de Bayeux a été planté il y a plus de 160 ans (Ph SD Emmanuel Boitier/Terre Sauvage/ONF)

Nous vous en parlions le 6 novembre dernier en ligne sur notre site internet : 140 arbres ont été présentés au concours 2023 de l’Arbre de l’Année co-organisé par l’Office National des forêts et nos confrères de Terre Sauvage avec leurs fidèles partenaires d’A.R.B.R.E.S., de la ligue de protection des oiseaux (LPO), le journal Notre Temps et la firme l’Arbre vert. 14 arbres ont été pré-sélectionnés avant les votes finaux du public, du jury et des écoliers.

Les trois arbres primés respectivement pour le prix du public, un hêtre pleureur planté voici 160 ans environ dans le jardin botanique de Bayeux (Calvados), le prix du jury, un tilleul dit « de la Combe droit » d’environ 400 ans d’âge, récemment sauvé par le nouveau propriétaire de sa terre à Lapeyrouse (nord du Puy-de-Dôme) et le prix « coup de cœur » décerné par des écoliers des Alpes Maritimes à un olivier de plus de 2 000 ans, enraciné à Roquebrune Cap Martin dans les fondations d’un vieux mur, ces trois arbres impressionnent par le sentiment de vitalité qui se dégage à leur vue, autant que par la durée de leur vie.

240118_ARBRE_02

Prix du Jury : Tilleul à grandes feuilles de La Combe Droit à Lapeyrouse, commune située au nord du Puy de Dôme (Tilia platyphyllos. Circonférence à 1,4 m : 7,4m ; hauteur: 26 m, envergure de la couronne : 19 m x 16 m. Volume approximatif de la couronne: 1800 m3. Âge non connu, estimé à au moins 400 ans (Ph A. Brusini/Terre Sauvage)

Le hêtre de Bayeux va pouvoir candidater au concours européen de l’arbre de l’année dès cet hiver avec de sérieuses chances de l’emporter, a expliqué une partenaire organisatrice du concours français. Son prix a été remis en mains propres au Premier adjoint au Maire de la Cité historique normande Arnaud Tanquerel, lui-même voisin du jardin botanique où le service des espaces verts local prend soin de lui et des autres végétaux visités par un public nombreux, entretenus par l’équipe que dirige Dominique Adam, auteur d’un livre sur les arbres voici quelques années.

 

240118_ARBRE_03

Prix spécial 2023 proposé par des élèves de l’École Internationale de la région PACA à Manosque: Olivier millénaire Olea Europaea de Roquebrune Cap Martin, Alpes Maritimes. Circonférence 23.5m et hauteur 15m Considéré comme étant l'arbre le plus vieux de la France, son âge est estimé à plus de 2000 ans (Ph SD TS/ONF)

 

La présidente du prix du Jury Marie Auffret (Notre Temps, aussi partenaire de ce concours) a expliqué comment le photographe de ce concours Emmanuel Boitier est resté près de trois heures autour et près du tilleul de Lapeyrouse, « complètement attiré et absorbé par cet arbre enveloppant et majestueux en pleine campagne.

Fondateur de l’association A.R.B.R.E.S. à l’origine de l’idée de ce concours en 2011, Georges Feterman a souligné et rappelé l’importance de ces prix annuels pour éveiller le public, jeune et moins jeune, à la nécessité de protéger ces arbres exceptionnels symboles vivants des forces d’une nature trop souvent abîmée, maltraitée ou contrariée, dans un pays où la destruction des haies bocagères demeure encore fréquente alors qu’on sait leur rôle dans la meilleure répartition de l’eau dans les nappes phréatiques et les sols agricoles.

Un cadre de l’entreprise L’arbre vert en charge du prix coup de cœur a évoqué l’histoire des orientations écologiques de sa firme n’utilisant plus que des ressources naturelles et végétales pour fabriquer ses produits, après des débuts où son site historique proche de Poitiers était classé Seveso, ayant alors recours à des procédés chimiques abandonnés depuis pour développer sa gamme actuelle de solutions pour la propreté, l’hygiène, le bien-être. Ce qui explique aussi le soutien de la marque au concours de « l’arbre de l’année » !

 

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

Le numéro de février 2024 de "Terre Sauvage" rend compte en détail des arbres visités avant ces prix et des onze autres arbres candidats nominés en 2023.

 

Voir aussi via http://www.mpe-media.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2644:bois-onf-votes&catid=37:actus-en-libre-acces&Itemid=18

Bannière_PAPREC_MPE-2023- 2502x439px

BANDEAU_PROMO_MPE_2017



Retour vers le haut
 
Vendredi 19 Avril 2024
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 6
Nombre d'articles : 2572
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 8206100
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui594
Visites hier330
Visites dans le mois6330
Visites dans l"année48657
Total des visites1722892
Qui est en ligne ?
Nous avons 165 invités en ligne