Accueil Industrie Les projets Textiles/recyclage : Un plan « éco scores » engagé

PARIS (MPE-Média) – Le Ministère de la transition écologique a engagé un plan d’augmentation des performances de la filière REP des textiles en fin de vie suite à une consultation menée en octobre auprès des acteurs du secteur. Un mode "éco scores" sera proposé aux acteurs du secteur. Détails.

141027_BIR_TEXTILE

La division textiles du Bureau international du recyclage et le français Mehdi Zerroug - 3ème en partant de la gauche - et FEDEREC en France demandent des soutiens aux collectes et au recyclage des textiles depuis plus de dix ans (Ph archives MPE-Média 2014)

«Nous avons un enjeu qui est lié à l'augmentation des performances de la filière REP textile, linge, chaussures, puisque c'est une filière dans laquelle on a réussi à faire progresser ses performances ces dernières années, mais avec un phénomène de plafonnement puisqu’on arrive à peu près à collecter 35% des (inaudible) des vêtements aujourd'hui. », nous explique simon Chasssard, directeur adjoint du cabinet de Christophe Béchu, ministre de la transition écologique.

« Et dans ce cadre-là, la loi AGEC avait prévu une réforme de cette filière afin de réhausser son niveau de performance. Et ce que la loi AGEC avait prévu est d'autant plus pertinent que ce qu'on s'apprête à faire avec la réforme de la filière intervient dans un contexte dans lequel l'évolution des pratiques de consommation ne va pas nécessairement dans le bon sens puisque, sur période, on constate que les Français consomment en moyenne 60% de vêtements de plus qu'il y a 15 ans et les utilisent deux fois moins longtemps, donc avec des enjeux que vous imaginez bien à la fois de durabilité des vêtements et ensuite de réemploi de ces vêtements une fois qu'ils ont été mis dans la filière », continue la même source.

Pour Amélie Coantic, directrice de cabinet de Bérangère Couillard, secrétaire d’État à la transition écologique, « la révision du cahier des charges de la filière, alors, textile, linge de maison, chaussures, a été conduite pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2023. Le principe de la filière, vous le connaissez, c’est de faire en sorte que les producteurs, donc les fabricants, les importateurs, les distributeurs, payent une éco-contribution, et que celle-ci soit mobilisée pour venir améliorer le caractère circulaire de la filière. Et donc, c’est un sujet qui intéresse tout le monde : les fabricants, les distributeurs, les collectivités territoriales qui interviennent dans la gestion des déchets mais aussi les entreprises de la réparation, du réemploi, du recyclage ».

 

Un vêtement sur dix réutilisé, 700 000 tonnes à collecter/an

« On a seulement 1 vêtement sur 10 aujourd’hui qui est réutilisé ; le reste étant jeté en décharge ou incinéré en France ou à l’étranger. Et en parallèle, un consommateur qui s’intéresse aussi de plus en plus à l'impact environnemental de ce qu'il consomme et qui souhaite pouvoir s'orienter vers un geste de consommation plus écologique. Les objectifs de la réforme vont permettre de mettre le consommateur au cœur de la solution en venant réorienter la filière grâce au principe pollueur-payeur et à la mobilisation fléchée du 1 milliard d'euros sur 6 ans que va permettre de générer cette filière par différents mécanismes », continue la même source.

Le potentiel est d’environ 700 000 tonnes/an de textiles usagés à collecter contre une collecte de 250 000 tonne/an au mieux jusqu'à présent. Soit un progrès possible de 450 000 tonnes non récupérées et souvent jetées dans les ordures ménagères ou le tout venant des déchèteries. Donc encore 450 kt/an à aller chercher dans les poubelles pour les trier, les réemployer, et les recycler. L’objectif du gouvernement est donc bien d’augmenter les collectes de textiles en fin de vie, de créer un mode « éco score » dans le cadre de la loi AGEC2 à venir, pour inciter les acteurs à favoriser recyclage, réemploi dans l’hexagone plutôt que l’exportation des vieux textiles collectés, souvent dans des pays d’Afrique ou d’Asie.

« On a certains tests qui se déploient et qui vont se déployer. Et l'objectif, c'est bien de proposer fin 2023 à l'échelle nationale, un éco score qui permettra aux consommateurs un geste d'achat mieux orienté. Voilà ce qu’on pouvait dire sur les dispositions qui seront publiées dans les prochains jours », conclut la directrice du cabinet de Mme Couillard.

 

La Rédaction

PS – Le ministre et la secrétaire d’État en charge de la transition écologique devaient se rendre en visite dans deux entreprises du secteur textile le 25 novembre en Mayenne pour y exposer ces projets : Le site Renaissance Textile qui a mis au point un procédé pour effilocher d'importants volumes de vieux vêtements, et TDV Industries qui confectionne des tissus pour les vêtements de travail, de protection et d'autres usages industriels.

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIÈRE_2020


Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Vendredi 27 Janvier 2023
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2524
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 7531942
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui281
Visites hier530
Visites dans le mois12715
Visites dans l"année12715
Total des visites1489221
Qui est en ligne ?
Nous avons 134 invités en ligne