Accueil Industrie Fédérations Travaux publics : En route vers le zéro carbone 2050

PARIS (MPE-Média) - M. Bruno Cavagné, président de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), tenait ce mardi une conférence de presse sur la transition écologique amorcée par le secteur des Travaux Publics en amont de son grand Forum prévu ce 24 février au Grand Palais éphémère. Détails.

220222_FNTP_CAVAGNE

Bruno Cavagné, Président de la FNTP (Capture d’écran MPE-Média)

Le zéro carbone dans les travaux publics est un effort à construire sans lequel les objectifs climatiques pour lesquels la France s’est engagée ne pourraient être atteints, explique le président de la FNTP Bruno Cavagné, à deux jours du Grand forum qu’organise son organisation à Paris autour de la sortie du carbone des travaux publics.

Dans une conjoncture très éprouvée par la pandémie et des problèmes d’approvisionnements de matériaux et de surcoûts, cumulés avec des difficultés de recrutement, le secteur des travaux publics est marqué selon son Président FNTP par « une inquiétude qui est en train de monter, concernant les délais de remboursement des prêts garantis par l’état (PGE) contractés par de nombreuses entreprises ».

 

Pressions inflationnistes et soucis d'approvisionnement

Les pressions inflationnistes pèsent sur l’activité du secteur qui, pour l’année 2022, ne devrait progresser que sur un rythme modéré de 1,5% en volume. Les entreprises de TP font à la fois face à des problèmes d’approvisionnement sur certains matériaux et à de fortes hausses de coûts de production avec un index Travaux Publics TP01 qui a bondi de +7,3% en un an. Le manque de main d’œuvre contraint également la production de 44% des entreprises avec un manque de candidats tant du côté de l’emploi permanent que de l’intérim : les enjeux de recrutement sont majeurs pour les entreprises de TP, explique une porte-parole de la FNTP.

Le président Cavagné explique que les 2/3 des entreprises concernées lui disent qu’un rallongement des délais de remboursement des PGE serait nécessaire, ce qui a été autorisé en Espagne et pas encore en France. « Une inquiétude quand même à ce sujet », rappelle-t-il.

Le Pdt de la FNTP a fait le tour de France des régions pour avoir une vision claire de la situation des entreprises de ce secteur : « Nous ne sommes pas au bout de l’inflation, en un peu plus de deux ans, la fédération s’est posée la question de voir comment mettre en œuvre la transition vers une baisse des empreintes carbone du secteur : Il nous a fallu créer l’éco-système permettant de mettre en place des actions à l’horizon 2044, les chiffrer avec l’aide de l’OSCE, mesurer l’impact de ces mesures en termes d’économie et d’emploi », continue M. Cavagné.

La FNTP a choisi et mandaté le consultant indépendant Carbone 4 pour éclairer sa démarche : « il fallait savoir ce qui dépend de nous et ce que nous représentons, soit près de 3,5% de l’empreinte carbone du pays ». Les résultats de cette étude sont impressionnants : L’utilisation des infrastructures nationales engendre aujourd’hui près de 50% des émissions carbone en France. (…) « Je parle bien d’empreinte carbone. Si on veut réindustrialiser ce pays, il faudra bien parler d’empreinte carbone », souligne le président de la FNTP.

 

Forum des travaux publics le 24 février au Grand Palais éphémère de Paris

Jeudi prochain, a lieu à Paris un grand Forum du secteur des travaux publics, où les innovations en cours seront présentées par les entreprises. Notamment les nouvelles techniques de création de pistes cyclables, qui contribuent aussi à faire baisser le taux de CO2 dans l’atmosphère : « C’est plus sur la technique que nous travaillons à faire une sorte de baromètre de l’innovation. Il y a la route solaire, d’autres innovations, mais il faut voir si l’innovation trouve son modèle, les élus locaux la volonté de la mettre en œuvre, nous sommes sur des épiphénomènes », continue Bruno Cavagné.

« Nous voyons deux scénarios possibles : un scénario sobriété qui croit jusqu’en 2030, évalué à 16 Mrds€, puis qui décroit, et un scénario techno qui croit jusqu’en 2050 et qui nous permettra quand même d’arriver à zéro carbone en 2050. C’est pour cela que nous allons interroger durant notre Forum les candidats sur leur projet », poursuit Bruno Cavagné.

« Si les élus locaux nous disent qu’ils prennent l’engagement de nous laisser faire, pour atteindre un objectif lié à la baisse de l’empreinte carbone des collectivités, nous mettons en place un comité de suivi des projets qui sera présidé par Brice Lalonde pour suivre l’évolution, voir ce qui marche et ce qui ne marche pas ».

« Le nerf de la guerre de demain, c’est le génie civil, on a des ouvrages d’art qui sont dans un état lamentable. Demain, plus que jamais, il va y avoir des sommes considérables à mettre en jeu sur la maintenance des ouvrages »

À propos de l’électrification des engins de chantier et des machines utilisées sur les routes, Bruno Cavagné dit que il observe une accélération : « petit à petit on performe mieux, avec la durée de charge des batteries des engins qui tiennent au moins une journée. C’est en train de s’accélérer, on commence à avoir des petits chargeurs sur les chantiers pour ces engins électriques (…) Il y a beaucoup de questions et de solutions à évaluer, comme le biofuel, l’hydrogène, pas dans deux ans ni dans vingt ans, mais il faut d’abord régler les problématiques d’approvisionnement avant d’y venir ».

 

Sortir du carbone, est-ce aussi sortir du bitume ?

« Non, mais quand je parle de liant hydraulique, on a des processus de plus en plus naturels pour faire des chaussées et des routes. Les visiteurs de notre forum du 24 le verront aussi. Brice Lalonde considère que tant qu’on a des écologistes qui disent c’est tout ou rien, on n’y arrivera pas. Yannick Jadot semble aussi aller vers ça maintenant (…). Dans notre approche de la décarbonation, on a mis le focus sur une approche que les gens n’imaginaient pas », conclut Bruno Cavagné.

 

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média

 

220222_FNTP_BANDEAU

 

À PROPOS DE LA FNTP - La FNTP compte plus de 8 000 entreprises dans l’hexagone. Elle organise ce jeudi 24 février prochain de 9h à 22h au Grand palais éphémère de Paris son Forum des Travaux Publics auquel les principaux candidats à l’élection présidentielle ont été conviés ; tous ont d’ores-et-déjà confirmé leur présence.

Voir aussi sur : https://www.fntp.fr


Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANDEAU_MPE_MEDIA_2013

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 23 Février 2022 21:26)

 
Jeudi 18 Juillet 2024
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 6
Nombre d'articles : 2583
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 8317184
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui15
Visites hier246
Visites dans le mois4973
Visites dans l"année80994
Total des visites1755229
Qui est en ligne ?
Nous avons 133 invités en ligne