Accueil Industrie Les Actus Congrès 2022 de l’AFGaz : Une situation critique

PARIS (MPE-Média) – Ouvert par son Président Jean-Marc Leroy le congrès 2022 de l’Association française du gaz (AFG) accueillait la ministre de la transition énergétique Agnès Pannier-Runacher, les Pdt de Total2-Énergies et Engie et les dirigeants de GRTgaz, de GRDF, de Storengy, ainsi que de nombreux experts de l’énergie venus éclairer la crise en cours. Détails.

220927_AFGAZ_01

GD : Patrick Pouyanné, Pdt de TotalÉnergies, Jean-Pierre Clamadieu, Pdt d’Engie, David Ascher, rédacteur en chef d'Actu-Environnement (Ph CJ)

 

« Le gaz est un marché mondial. Le GNL américain vient en Europe plutôt qu’en Asie car nous le payons plus cher (…) Je suis inquiet de décisions qui auraient des conséquences systémiques – sur les prix NDLR – en sortant des accords entre vendeurs et acheteurs comme le coudrait l’Europe, on n’en sortira pas et le gaz naturel liquéfié ira là où il doit être. Ce marché marchait plutôt bien avant la guerre en Ukraine. Là on découvre qu’il nous manque un certain nombre d’infrastructures. Tout allait bien en 2020 », a déclaré Patrick Pouyanné durant la première table ronde intitulée « accélérer la transormation ». Autrement dit, pas de prix plafond à mettre sur le gaz, laissons faire le marché.

 

« Il faut massivement investir dans nos réseaux, y compris électriques » poursuit le Pdt de TotalÉnergies, notant que la Chine a demandé aux conducteurs de voitures électriques de laisser leurs véhicules au garage lorsque l’électricité manque ! Sommes-nous à l’abri de pareille obligation en France ? On peut se le demander.

 

Pour Jean-Pierre Clamadieu, « les marchés ont très bien fonctionné pendant longtemps. Quand on regarde la structure des marchés de gaz gazeux ou de GNL, on voit bien qu’ils ont bien fonctionné avant cet épisode ».

 

L’abandon des contrats à long terme après 2015

 

Deuxième table ronde intitulée « vers une nouvelle géopolitique du gaz », réunissant le consultant énergie Nicolas Goldberg, Charlotte Roule (Engie), Thierry Trouvé (GRTgaz), Alice Vieillefosse (Ministère de la transition écologique, en charge de la sécurité des approvisionnements), Dominique Ristori (ex DG énergie de la Commission européenne) : « L’énergie est un sujet coût mais il y a aussi un sujet politique derrière. Les prix ont augmenté avant la guerre en Ukraine, dès le début 2021 », note Nicolas Goldberg (Énergie Environnement), rappelant que les tensions avec Gazprom avait débuté à ce moment-là lorsque le groupe russe réclamait la signature de contrats à plus long terme sur le gaz.

 

220927_AFGAZ_02

GD : Thierry Trouvé (GRTgaz), Charlotte Roule (Engie), Dominique Ristori (ex DG Énergie de la Commission), Nicolas Goldberg (expert énergie), Alice Vieillefosse (Ministère de la transition écologique, en charge de la sécurité des approvisionnements – Ph CJ)

 

« Il existe un moyen de plafonner les prix, ça s’appelle les contrats à long terme », continue Nicolas Goldberg, « mais ces contrats d’avant 2015, on les avait abandonnés, la Commission étant assez opposé aux contrats long terme. Il serait peut-être temps de revenir là-dessus, c’est une question politique. Il y a les norvégiens mais aussi les États-Unis d’Amérique avec qui on peut discuter. En Espagne on a capé les prix en disant que l’État dédommagera par la suite. »

Pour Dominique Ristori, haut fonctionnaire européen et modérateur de la table ronde, la France bénéficie de cette disposition espagnole lorsqu’elle achète de l’électricité à l’Espagne. « Le gaz s’inscrit dans un système énergétique incluant les renouvelables, il permet de passer les pointes électriques liées à leur intermittence face à ces pics de demande », note Charlotte Roule (Engie), qui précise que les terminaux méthaniers ont permis une économie de près d’un milliard d’euros en six mois sur le prix du gaz.

Nicolas Goldberg a expliqué qu'il faut bien voir aussi les impacts de cette crise énergétique pour les industries dees métaux, les électro-intensifs, les entreprises pour lesquelles les prix actuels du gaz et de l'électricité deviennent un risque pour l'équilibre de leurs activités.

 

Christophe JOURNET

RÉDACTEUR EN CHEF DE MPE-MÉDIA

 

À SUIVRE DANS NOTRE PROCHAINE LETTRE sur demande via Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIÈRE_2020

Retour vers le haut

Mis à jour (Mercredi, 05 Octobre 2022 13:40)

 

Commentaires non autorisés

Vendredi 02 Décembre 2022
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Taux de change
Liens commerciaux
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2513
Liens internet : 7
Nombre de clics des articles : 7466416
Visiteurs du site

Visites aujourd'hui344
Visites hier487
Visites dans le mois831
Visites dans l"année219952
Total des visites1461074
Qui est en ligne ?
Nous avons 93 invités en ligne