Accueil Industrie Les Actus Fonderie / MBF Alu St Claude : L’observation reconduite

PARIS (MPE-Média) – Le Tribunal de commerce de Dijon a décidé d’aller jusqu’au bout d’une période d’observation de six mois de l’évolution de la situation de la société MBF Alu St Claude, qui comptait l’an dernier 260 salariés et 40 intérimaires lors de sa mise en redressement. D'autres fonderies souffrent ces temps-ci.

Le greffe du TC de Dijon le TC a rendu un jugement le 20 janvier dernier permettant de poursuivre l’observation durant quatre mois de la situation économique de la société MBF Alu St Claude (260 salariés et 40 intérimaires) en difficulté l’an dernier. Le tribunal a fixé une nouvelle d’ate d’audience de ce dossier au 3 mars 2021. La SCP Abitbol-Rousselet est chargée de l’administration judiciaire de l’entreprise depuis Paris en lien avec le dirigeant actuel de MBF alu, qui est celui du groupe CMV aluminium Ltd représenté dans ce dossier par M. Gianpiero Colla.

Mis en redressement pour six mois en novembre 2020, à la suite des pertes liées au « diesel gate » et à « l’irrespect d’engagements de Renault » selon nos sources, MBF Alu St Claude estimait alors avoir des carnets de commandes assurés jusqu’à la fin 2021 et des contrats engageant les constructeurs jusqu’en 2024 ou 2025.

Des repreneurs éventuels pouvaient déposer leurs offres avant le 18 janvier au tribunal de commerce de Dijon sans qu’elles soient examinées par l’administrateur judiciaire, compte tenu du maintien en janvier par le tribunal de commerce de Dijon des six mois d’observation depuis novembre.

Un dossier qui peut concerner aussi d'autres fonderies

Ce dossier s’intègre selon nos sources dans le contexte d’un mouvement de reprises potentielles de 3 entreprises de ce secteur de la fonderie, MBF ALUMINIUM (en règlement judiciaire à Dijon), FVM TECHNOLOGIE (en règlement judiciaire) appartenant à une filiale du groupe chinois Jinjiang, Jinjiang Industries Europe, basée à Tarascon-sur-Ariège (Ariège), SAM TECHNOLOGIE (aussi en règlement judiciaire, appartenant aussi au groupe chinois Jinjiang Industries Europe basée à Tarascon-sur-Ariège).

« Ce sont 3 dossiers très suivis par les constructeurs automobiles. Ces reprises – si elles ont lieu NDLR - peuvent faire partie d’une même stratégie d’un repreneur, où l’impulsion des constructeurs sera déterminante. Y aura-t-il une ou plusieurs entreprises qui ne seront pas reprises et iront en liquidation ? C’est une des questions posées par ces dossiers critiques pour l’automobile », nous confie une source proche du sujet.

La Rédaction

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIÈRE_2020

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Jeudi 22 Avril 2021
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   202004<20213 Avril 2021 >20215   >>202204
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
126202104
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2411
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 6539980
Visiteurs

Visites aujourd'hui260
Visites hier542
Visites dans le mois10052
Total des visites1040015
Qui est en ligne ?
Nous avons 186 invités en ligne