Accueil Industrie Les Actus Mesures de France Relance pour l’Industrie (suite)

PARIS (MPE-Média) – En amont de la présentation chez ArcelorMittal à Dunkerque par la ministre Agnès Pannier-Runacher ce 10 septembre des mesures décidées par le gouvernement pour relancer et décarbonner l’industrie, des détails du plan étaient proposés par deux cadres des ministères de l’industrie et de l’écologie.

200910_PLAN_INDUSTRIE_AM_00

La ministre déléguée à l'industrie Agnès Pannier-Runacher en discussion avec les dirigeants d'ArcelorMittal France ce jeudi à l'aciérie de Dunkerque (Ph Ministère Industrie pour MPE-Média)

 

Pour Pierre Jérémie (conseiller industries de base, énergie et éco-industries auprès de la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher à Bercy), l’idée est de soutenir la production en France plutôt que de laisser des producteurs étrangers augmenter leurs parts de marché. Deux appels à projets énergies propres sont prévus pour décarbonner les sites de production. 8,7 Mt d’émissions de CO2 pourraient être évitées sur un total estimé de 80 Mt pour l’industrie française. Le plan hydrogène ainsi qu’une mutation des autres sources d’énergie lancée pour sortir du charbon sont considérés dans ce cadre, avec le soutien de l’ADEME, l’agence étatique de la transition écologique.

Julien Tognola (directeur-adjoint du cabinet de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili) explique qu’un travail a été réalisé par les deux ministères avec les industriels pour identifier les leviers de décarbonation, en tenant compte des contraintes existantes pour les entreprises.

Le site ArcelorMittal de production d’acier de Dunkerque est symboliquement choisi par la ministre de l’industrie pour présenter ces mesures ce jeudi étant donné la taille de l’aciérie déjà engagée dans ce travail de réduction des émissions de GES depuis deux décennies au moins.

Le plan France Relance devrait permettre de réduire « les émissions importées » en relocalisant des industries de base, papeterie, verrerie, métallurgie, en ayant accès à terme à de l’énergie décarbonnée avec de la biomasse ou de l’hydrogène vert.

 

Fuites de carbone en Asie ?

A notre question sur le risque de fuites de carbone en Asie suite à ce plan, a été répondu que le gouvernement va aider les industriels à aller plus vite pour décarbonner leurs productions et les soutenir avec des quotas d’ETS gratuits : « un projet commun avec Bercy de mécanisme de régulation du carbone en lien avec l’Europe est engagé », précisent les deux cadres. Un mécanisme d’inclusion carbone aux frontières pour compenser ces fuites est prévu.

À propos de la consommation électrique et de son évolution, les cabinets estiment que celle-ci devrait aussi voir diminuer son impact carbone d’ici 2030. Les aides prévues vont être par ailleurs exprimées en complément du fonds chaleur existant, en compensant la différence de coût entre biomasse et combustible fossile.

Côté aides ou subventions aux industriels du recyclage, pour les métaux, papiers, cartons, plastiques, des actions engagées dans le volet économie circulaire du plan de relance portent notamment sur l’évolution des filières plasturgie, ou sur un axe prévu pour le développement des outils de tri de la filière déchets, en pleine évolution.

La ministre déléguée à l’industrie Agnès Pannier-Runnacher s’est déplacée ce 10 septembre à Dunkerque pour y annoncer les mesures de France relance pour l’industrie, après visite de l’aciérie ArcelorMittal, l’une des plus importantes d’Europe et expliquer les ambitions de ce plan : « faire de la France une économie résiliente, puissante ». Un plan de 100 milliards d’euros, dont 30 Mrds seront dédiés à l’environnement, à la réduction des émissions industrielles de gaz à effet de serre.

200910_PLAN_INDUSTRIE_AM_01

Production de brames d'acier brut chez ArcelorMittal Dunkerque (Ph Min Industrie/MPE-Média)

 

Importer = moins d’emplois, plus de gaz à effet de serre

« Si l’économie française a réussi à diminuer ses émissions de 20% en vingt ans, la croissance de nos importations a conduit à augmenter nos émissions globales de 17% », a expliqué la ministre à Dunkerque, parlant de « double peine : non seulement on a moins d’emplois mais on a plus de gaz à effet de serre puisque nous importons des produits de pays qui sont moins disants d’un point de vue environnemental ».

D’où la volonté de relocaliser en Europe les productions industrielles, de réduire l’empreinte carbone des activités, des bâtiments. France relance va mobiliser 1,2 Mrds d’euros dans cet objectif.

Deux appels à projets (AAP) et un appel à manifestation d’intérêt (AMI) sont ouverts aujourd’hui ; ils bénéficieront des financements du volet décarbonation de l’industrie, annoncée dans le plan « France relance » présenté par le Gouvernement le 3 septembre dernier.

Doté d’une enveloppe totale de 1,2 milliard d’euros d’ici 2022, dont 200 millions d’euros dès 2020, le volet décarbonation de l’industrie vise à :

- soutenir des projets d’investissement dans l’efficacité énergétique via l’appel à projet « Efficacité énergétique des procédés et des utilités dans l’industrie ». Celui-ci soutiendra dès 2020 sous la forme de subventions les projets d’investissements supérieurs à 3 millions d’euros.

 

Il sera suivi de futurs AAP en 2021 et en 2022 :

- soutenir la transition vers la chaleur industrielle bas carbone et l’usage de chaudière biomasse plutôt que charbon, fuel ou gaz via l’appel à projets « Aides à l’investissement et au fonctionnement pour soutenir la décarbonation de l’industrie ». Cet appel à projets prévoit la mise en œuvre d’un nouveau mécanisme de soutien au fonctionnement pour compenser les coûts additionnels liés à l’utilisation de combustibles décarbonés. ;

- soutenir des projets d’envergure de transformation des procédés contribuant à leur décarbonation, par exemple en les électrifiant, via l’appel à manifestation d’intérêt « évolution des procédés au service de la décarbonation dans l’industrie ». Il identifiera les projets portés par l’industrie française et préparera les appels à projets de 2021 et 2022 ;

Ces deux appels à projets et cet appel à manifestation d’intérêt sont publiés dès aujourd’hui sur les sites de Direction générale des Entreprises (DGE) et de l’ADEME.

Un premier appel à projets portera sur les investissements industriels visant à réduire les émissions dans l’industrie et un second appel à manifestation d’intérêt pour des projets de production de chaleur issue de combustibles solides de récupération viendra compléter le premier d’ici à la fin octobre 2020.

Le volet décarbonation de l’Industrie comporte également la création d’un guichet pour soutenir des projets d’amélioration de l’efficacité énergétique de moindre envergure que ceux de l’appel à projets (inférieurs à 3 M€), notamment pour les PME et TPE. La gestion de ce guichet est confiée à l’Agence de service et de paiement (ASP), qui sera chargée de réceptionner, instruire et payer les demandes.

Un arrêté précisera très prochainement la liste des équipements éligibles. Ce soutien doit permettre à l’industrie française de se moderniser tout en réduisant significativement ses émissions de gaz à effet de serre et de se placer sur une trajectoire durable vers la neutralité carbone.

 

LA RÉDACTION

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

Pour consulter les appels à projets et l’appel à manifestation d’intérêt :

 

Sur le site de l’ADEME : https://entreprises.ademe.fr/

Sur le site de la DGE : https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/secteurs-d-activite/industrie/decarbonation/ami- decarbonation-industrie.pdf

 

https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/secteurs-d-activite/industrie/decarbonation/appel-a-projets- efficacite-energetique-procedes-et-utilites-dans-l-industrie.pdf

 

https://www.entreprises.gouv.fr/files/files/secteurs-d-activite/industrie/decarbonation/appel_a_projets_biomasse_chaleur_industrie_agriculture_tertiaire-bciat.pdf

 

Voir aussi pour l’appel biomasse de l’ADEME :

https://www.ademe.fr/referentiels-combustibles-bois-energie-lademe

 

Demande d’informations par courriel :

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

BANNIERE_@MPE-MEDIATWIT

Retour vers le haut

Mis à jour (Mardi, 15 Septembre 2020 10:21)

 

Commentaires non autorisés

Vendredi 25 Septembre 2020
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201909<20208 Septembre 2020 >202010   >>202109
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
126202009
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2335
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 6227842
Visiteurs

Visites aujourd'hui6
Visites hier406
Visites dans le mois9649
Total des visites950529
Qui est en ligne ?
Nous avons 87 invités en ligne