Accueil Industrie Les Actus Webinaire du Bureau du recyclage du Moyen-Orient

PARIS (MPE-Média) - Introduit par Susie Burrage, Présidente anglaise du Bureau du recyclage du Moyen-Orient (BMRA) organisateur de ce premier webinaire du 7 juillet à propos des marchés mondiaux du recyclage, cet évènement virtuel a permis à des orateurs répartis dans toutes les grandes régions du monde de faire le point sur l’état de leurs marchés. Détails.

200707_BMRA_WEB

De haut en bas et de gauche à droite, Salam Al Sharif (BMR, EAU), Sanjay Mehta (MRAI, Inde), Nasser Aboura (Pdt BMR, EAU), Gary Champlin (Pdt ISRI, USA), Tom Bird (Pdt BIR, UK), Surenra Patawari (Ceo Gemini, Belgique), MM. Aboura et Al Sharif, Susie Burrage (Pdte BMRA, UK), Mir Mujtaba (VP BMR, EUA - Capture d'écran BMRA/MPE-Média)

D’intéressantes données ont été apportées par Kamlesh Jain, intervenant indien membre du BMRA sur la part du recyclage dans le produit intérieur de l’Inde, actuellement de 3% et potentiellement de 11% d’ici à 2030.

Sidney Lazarus (non ferrous metals Afrique du Sud) a noté le fait que la plupart des entreprises du secteur des métaux non ferreux dans son pays ne travaillaient encore qu’à 50% de leurs capacités réelles nominales à cause du COVID : « La récession continue en Afrique du Sud et nous manquons à présent de volumes de déchets de métaux, de scraps de cuivre en particulier », a-t-il expliqué.


L'importance des échanges durant la pandémie relevée par tous les intervenants

Durant le panel dédié aux conditions actuelles du marché global, introduit par Susie Burrage et Salam Al Sharif, autre dirigeant du BMR, réunissant le Président du Bureau international du recyclage (BIR) Tom Bird et le Président américain de l’Institut du recyclage des déchets (ISRI), Gary Champlin, Tom Bird a noté l’importance des échanges entre le BIR et les autres grandes associations globales analysant ensemble les challenges posés par le COVID et la situation plus ou mois critique dans les différents pays représentés par leurs membres.

« C’est probablement le plus grand challenge auquel le BIR a été confronté depuis sa création en 1947. Toutes les entreprises en ont souffert, maintenant il va y avoir une phase de consolidation pouvant devenir une opportunité pour toutes, c’est ce que nous devons à présent considérer ».


La chute de la demande provoque des fermetures

Pour Gary Champlin (ISRI), « la chute de la demande a obligé nombre d’entreprises à fermer plus ou moins longtemps (…). Le Congrès des États-Unis a pris en compte cette situation et nous regardons ensemble comment soutenir les entreprises, sans jamais oublier que les matières ne sont pas des déchets. Les discussions en cours à ce sujet entre les USA, le Canada, le Mexique et d’autres pays se poursuivent pour faire valoir à quel point le recyclage est essentiel pour les industries manufacturières dans leur ensemble, partout dans le monde ».

Pour Sanjay Mehta, Président de l’association indienne du recyclage MRAI, « ces échanges de plus en plus constructifs entre le BIR, EuRic, le BMRA, l’ISRI, le MRAI constituent un appui conséquent dans cette période compliquée ». L’Inde observe avec prudence les récents problèmes de fret maritime posés par la Chine, explique-t-il en réponse à une question posée par Salam Al Sharif.

Intervenant en fin de panel, Nasser Aboura, Président émirati du BMR a souligné à son tour l’importance de ces relations internationales entre recycleurs pour ceux du Moyen-Orient.


Des actions globales pour soutenir le recyclage des plastiques

Malgré la qualité parfois moyenne de la transmission en direct par zoom USA, les échanges étaient pour le moins documentés et sincères. Et comme le soulignait Gary Champlin, cela augure bien de la résilience du secteur du recyclage.

En concluant la session depuis la Belgique, Surendra Patawari (Gemini group, recycleur de plastiques) a partagé quelques « nouvelles heureuses d’Europe : les banques, les gouvernements vont débloquer des fonds pour soutenir nos activités. Les déchets de plastique sont difficiles à collecter, à recycler, mais essentiels pour tous. Le commerce international des scraps de plastiques va rester difficile y compris l’an prochain. Mais 450 groupes, sociétés, vont réunir des fonds pour soutenir le recyclage des plastiques, notamment ceux issus du recyclage des DEEE. »

LA RÉDACTION

Voir aussi sur:

https://virtualconference.bmr.ae/en/hall#topics-tab


Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIERE_ENGLISH_2015

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Jeudi 13 Aout 2020
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201908<20207 Août 2020 >20209   >>202108
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
126202008
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2329
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 6160315
Visiteurs

Visites aujourd'hui326
Visites hier364
Visites dans le mois4796
Total des visites934693
Qui est en ligne ?
Nous avons 140 invités en ligne