Accueil Industrie Les Actus Débat public : Éoliennes en mer, où, quand, comment?

LE HAVRE (MPE-Média) - Ouverte par le maire du Havre jean-Baptiste Gastinnes, la présentation à la presse du Débat public national sur le plan éolien en mer pour la grande région Normandie (novembre 19 à mai 2020) réunissait ce jeudi 7 novembre les Préfets de région et maritime, le directeur de l'énergie et du climat du ministère de la transition écologique et solidaire avec les cadres de la Commission en charge de l'organisation  de ce type particulier de débats. Détails.

191107_CNFP_01 

GD : Mireille Heers (CPDP), Jean-Pierre Tiffon (Pdt CPDP), Chantal Jouanno (Pdte CNDP), Jean-Baptiste Gastinnes (debout, Maire du Havre), l'Amiral Philippe Dutrieux Préfet maritime Manche - mer du Nord (assis - Photo MPE-Média)

"En mer, en Normandie, de nouvelles éoliennes?" Tel est le titre du Débat "particulier" national public qui va s'ouvrir pour six mois, de la fin novembre jusqu'à la mi-mai 2020, conformément à la loi française lorsqu'il s'agit de permettre des projets industriels et territoriaux susceptibles d'impacter plus ou moins fortement les populations, l'environnement, ou lorsque des frictions précèdent la période des appels d'offres et des choix industriels, ou sont prévisibles. Et c'est ici le cas.

"Le Havre fait face à l'Angleterre, depuis plus de 500 ans, le Havre s'affirme aussi comme le coeur d'un projet d'énergie renouvelable ambitieux, qui va du Mont Saint-Michel à la Belgique. Ce débat s'inscrit dans une période clé, avant les municipales, qui ne doivent pas le polluer", a déclaré Jean-Baptiste Gastinnes, Maire du Havre venu ouvrir la conférence de présentation à la presse de ce plan national dédié au développement de l'éolien "offshore" - en mer.

Le Préfet de Région Normandie Pierre-André Durand a pris la parole pour donner le ton, le cadre géographique, humain, économique de l'ensemble du programme de construction des parcs éoliens en mer concernés et qui seront raccordés par RTE au réseau de distribution d'électricité hexagonal. Le Préfet maritime Philippe Dutrieux a expliqué en quoi ce débat était esssentiel à la réussite et à l'équilibre des relations à venir entre les riverains du littoral normand et les opérateurs des chantiers, constructeurs des usines de production de pales, d'éoliennes, de cables, en projet dans ce cadre. L'Amiral Dutrieux nous dit qu'il a déjà recensé nombre de risques et de sujets à débat, pour les pêcheurs opérant dans cette large zone du littoral de la mer du Nord et de la Manche.

191107_CNFP_02

Le Havre, au coeur de  ce futur dispositif éolien offshore présenté ce jeudi (Ph MPE-Média)

Prenant à son tour la parole, la Présidente de la commission nationale du débat pubic Chantal Jouanno - ex sénatrice, ex ministre, ex Pdte de l'ADEME NDLR - a tenu à dire pourquoi la CNDP participe à ce lancement "particulier" thématique  : "Pour améliorer la décision en éclairant les maîtres d'oeuvre, l'État, sur ce que le public pense du projet. Le débat in fine n'a de richesse et d'intérêt pour les maîtres d'ouvrages que s'ils ont la possibilité d'entendre tout ce que le public pense des projets, un public qui a souvent des choses intéressantes à dire : il s'agira de savoir ce que pense le public et pourquoi ces personnes le pensent. Nous sommes totalement neutres, les statuts de la CNDP le réclament."

Mme Jouanno a rappelé aussi "le principe d'équivalence" de l'opinion de chacun dans un débat public, "que les choses soient dites une seule fois ou répétées maintes et maintes fois". Comme l'a rappelé le directeur général de l'énergie et du climat au ministère de la transition écologique et solidaire Laurent Michel, ce 96ème débat public thématique sur l'éolien en mer en Normandie devra tout au long de sa durée de six mois être LE lieu de parole pour tous les citoyens, la commission particulière présidée par M. Jean-Pierre Tiffon devant ensuite remettre un rapport résumant l'intégralité des sujets recensés durant plusieurs dizaines de réunions programmées jusqu'en mai prochain.

Outre le plan Normandie, ce débat devra aussi aborder l'extension de l'éoien offshore sur d'autres zones maritimes réparties au large des côtes bretonnes, atlantiques, la commission particulière travaillant sur la préparation de ce débat ayant déjà rédigé 550 questionnaires différents, explique M. Tiffon.

Plusieurs "outils" seront proposés au public par cette commission à propos des questions précises posées par ces chantiers : pêche, oiseaux, impacts sous-marins, marins, sur la navigation marchande, de tourisme, questions sur les appels d'offres, les critères d'investissemenrts, le bilan carbone des éoliennes en mer, etc. Préparation, dépot des avis, projet par projet du Cotentin à Dunkerque, débats "cartes sur table" avec les particuliers, les associations (France énergie éolienne, Fédérations nature, environnement, comme la FNE normande, de pêcheurs, groupes locaux d'opposants aux projets). 

 

Un débat qui se présente "mieux que le précédent"

"Ce débat se présente mieux que le précédent sur la gestion des matières et déchets radio-actifs clos récemment. Nous sommes conscients des enjeux mais souhaitons tout faire pour qu'il soit au moins aussi riche et réussi que ce dernier", nous déclare la Pdte de la CNDP Chantal Jouanno. 

Le potentiel de production d'énergie est "important mais pas encore déterminé, comme au Royaume-Uni où on parle de 30 GW au moins. Sur la France, 3,5 GW sont prévus, soit près de 3% de la production nationale à l'horizon 2028, mais on pourrait atteindre 6 à 7% très vite, même si c'est encore tôt pour dire la proportion exacte de cette ressource en mer à terme ; sur les prix et les coûts d'achat, pour les 6 premiers parcs attribués, on est à un prix moyen de 150€/MWh, alors que pour Dunkerque ce sera 44€/Mwh, soit moins cher que le prix actuel de marché, plutôt en dessous des prix connus au Royaume-Uni pour l'EPR d'Hinckley Point et de ceux encore non définis pour le nucléaire français à venir", nous répond le DG énergie climat du MTES Laurent Michel, ajoutant que les anglais sont arrivés à 41 livres/Mwh pour leur éolien offshore, déjà à même de fournir près de 40 à 50% des besoins en énergie du pays - chiffres non vérifiés mais de source experte NDLR. De belles discussions en perspective.

 

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef de MPE-Média


SUIVRE AUSSI AU HAVRE LA RÉUNION DU 18 JANVIER 2020 ET LES AUTRES DATES PRÉVUES. 

Voir aussi sur :

www.eolmernormandie.debatpublic.fr

https://www.cerema.fr/fr/actualites/energie-eolienne-mer

191107_CNFP_03

                                                                                                                  (PH sd Norbert Pietsch/CEREMA)

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNER_SYMPO_LYON_2019

BANNIERE_ENGLISH_2015

 

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Vendredi 15 Novembre 2019
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201811<201910 Novembre 2019 >201912   >>202011
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
126201911
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2285
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 5462125
Visiteurs

Visites aujourd'hui196
Visites hier541
Visites dans le mois7625
Total des visites783265
Qui est en ligne ?
Nous avons 395 invités en ligne