Accueil Industrie Les Actus Recyclage : Signature du contrat de filière Déchets

LIMAY (MPE-Média) - Le contrat de filière « Transformation et valorisation des déchets » a été signé ce 18 janvier chez France Plastiques Recyclage (FPR) par les Secrétaires d’Etat Brune Poirson (MTES) et Agnès Pannier-Runacher (Bercy) et les professionnels des métiers de l’environnement dont Jean-Louis Chaussade, Président du Comité de filière, Directeur général de Suez. Détails et texte officiel.

Labellisé le 20 novembre dernier par le comité exécutif du Conseil national de l’industrie (CNI), le contrat du comité stratégique de filière (CSF) « Transformation et valorisation des déchets » signé le 18 janvier chez France-Plastiques Recyclage (FPR) à Limay, Yvelines, s’inscrit pleinement dans les objectifs fixés par la Feuille de route Economie circulaire (FREC) du 23 avril 2018 visant à réduire de moitié la mise en décharge et à tendre vers 100% de plastiques recyclés à l'horizon 2025.

190123_CFD_00

Au premier rang figuraient notamment le Pdt de l'UIMM Philippe Darmayan et celui de la CME Dominique Maguin parmi les journalistes présents (Ph MPE-Média)

Le Comité stratégique de filière s’engage sur les six projets structurants pour répondre aux principaux défis et développer en France une industrie du recyclage performante et compétitive à l’échelle internationale :

1. Développer et soutenir l’incorporation de matières premières de recyclage dans les produits finis : la filière se mobilise pour actionner les leviers nécessaires afin d’augmenter le taux de matières premières recyclées dans les produits, tout en assurant leur qualité, leur traçabilité et une réelle sécurité pour les citoyens.

2. Accompagner la croissance des besoins en valorisation énergétique des fractions non recyclables - Combustible solide de récupération (CSR) : la filière veut donner une impulsion au développement des CSR qui vise à valoriser énergétiquement les refus de tri. Les refus de tri sont préparés en CSR afin d’éviter leur enfouissement et sont utilisés comme combustible, en substitution d’énergies fossiles (charbon, pétrole, etc).

3. Accompagner les acteurs de la recyclabilité et le potentiel de valorisation : la mise en place d’un réseau d’expertise aura pour objectif d’informer sur la recyclabilité des produits mis sur le marché et d’encourager ainsi leur éco- conception. Il s’agit de déterminer si ces produits peuvent effectivement être recyclés ou non et donc de gérer au mieux leur fin de vie.

 

Développer à l’international

190123_AGNES_PR_2019

La nouvelle Secrétaire d'État auprès de Bruno Lemaire à Bercy, Agnès Pannier-Runacher, souhaite voir réconcilier économie et écologie (Ph CJ MPE-Média)

4. Accélérer la croissance des entreprises et développer leur présence sur les marchés internationaux : la filière des métiers de l’environnement est composée de grands groupes français bien implantés à l’international. Pour voir émerger à l’échelon mondial, des PME et ETI françaises, agiles et performantes, le CSF a vocation à accompagner l’ensemble de ces acteurs dans la définition de leur stratégie de développement à l’international.

5. Accompagner les métiers et l’évolution des compétences : A ce titre, le CSF s’engage dans un Engagement Développement et Compétences (EDEC) dont le but est d’accompagner les évolutions des métiers et des compétences du secteur, d’adapter les dispositifs existants de formation, et de construire des parcours innovants de formation et d’accompagnement RH des entreprises du secteur.

6. Accélérer la robotisation des centres de tri : ce projet répond à des enjeux forts pour la filière dans sa dynamique de R&D, d’innovation et de développement industriel, en le reliant notamment aux enjeux du numérique et de l’Intelligence Artificielle. La robotisation des centres de tri doit permettre de développer un savoir-faire français et ainsi d’optimiser le tri des déchets et améliorer leur recyclage.

Une ambition visant la création d'emplois et le respect de l'environnement

Le Gouvernement sera aux côtés des entreprises du secteur et de leurs salariés pour mettre en œuvre ces projets destinés à dynamiser la filière de la transformation et valorisation des déchets.

« L’ambition du contrat de la filière transformation et valorisation des déchets est à la mesure du combat que nous menons en faveur de la reconquête industrielle dans notre pays pour créer des emplois et de la richesse. Le développement de la filière du recyclage permettra de relever ces défis, nécessaires à la transition vers une économie circulaire, compétitive et respectueuse de l’environnement », a déclaré Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’État auprès de Bruno Lemaire, à l’intention des nombreux acteurs de la filière présents dont les dirigeants de FEDEREC et de la FNADE.

190123_CFD_01

Bouteilles en PET dans l'usine FPR de Limay (Ph MPE-Média)

« Grâce à un contrat de filière comme celui-ci, nous nous donnons les moyens de mettre en œuvre concrètement nos objectifs fixés dans la feuille de route de l’économie circulaire présentée en avril dernier par le Premier ministre. Une meilleure gestion de nos déchets c’est plus de performance économique, avec de nombreux emplois non délocalisables à la clef et plus de performance écologique, avec une plus faible utilisation des ressources naturelles », a renchéri Brune Poirson, Secrétaire d’État auprès de François de Rugy.

Interrogée en marge de cette signature à propos de la date de fin de rédaction de la Feuille de route de l’économie circulaire, Mme Poirson a précisé que « ce serait fait dans quelques mois », dans le but de permettre à l’Assemblée nationale de travailler sur un texte de loi sur l’économie circulaire dans le courant de 2019. Mme Poirson reste plus laconique sur le devenir de la relance de la consigne pour les bouteilles.

« Nous devons réconcilier l’économie et l’écologie », a déclaré Mme Pannier-Runacher en réponse à nos questions sur les amendements votés l’été dernier sur la fin de certains produits en plastiques à usage unique (loi EGALIM) et le risque pris par les députés de compromettre des milliers d’emplois dans l’industrie qui les produit.

 

Christophe JOURNET

LOGO_CME

Voir aussi sur :  https://docs.wixstatic.com/ugd/4430e6_41f0514ef71d46deaf878fb32ebe6e92.pdf

Bannière_PAPREC_MPE_780 x 90

BANNIERE_ENGLISH_2015

Retour vers le haut

Mis à jour (Vendredi, 01 Février 2019 10:19)

 

Commentaires non autorisés

Dimanche 21 Avril 2019
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201804<20193 Avril 2019 >20195   >>202004
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
126201904
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2247
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4744640
Visiteurs

Visites aujourd'hui260
Visites hier301
Visites dans le mois7565
Total des visites682817
Qui est en ligne ?
Nous avons 262 invités en ligne