Accueil Flux d'actualités ÉDITORIAL : Paris brûle-t-il?

PARIS (MPE-Média) - L'impact en cours d'évaluation sérieuse des récents évènements de décembre 2018 en France et à Paris - une baisse de 0,1 à 0,2% du PIB français, sans parler de la croissance en 2018 et 2019 qui devrait être inférieure aux prévisions de Bercy - laisse pantois : Paris brûle-t-i? Voilà le message relayé à l'étranger par les médias de masse. Les loups sont-ils appelés à revenir dans Paris ce week-end si l'appel des plus enragés des "yellow vests" est écouté de nouveau? 

 181213_EDITO

Capture d'écran samedi 8/12/18 pendant le direct de BFMTV (Ph MPE-Media)

Le propre des périodes troublées étant d'engendrer davantage de confusion que de clarté, le retour aux faits et à la réalité de leurs impacts mais aussi des données nous semble plus que jamais nécessaire dans un pays où courent les pires rumeurs. Paradoxalement, au moment où la France rétablissait son image aux yeux du monde entier au point que les publics et les touristes finissaient par oublier les drames qui ont frappé la capitale et d'autres villes de l'hexagone, au moment où son gouvernement et le Président élu en mai 2017, voici moins de deux ans, commençaient à obtenir de bons commentaires des analystes économiques les plus pertinents en Europe et ailleurs dans le monde, les loups sont revenus dans Paris, cassant aveuglément vitrines et même kiosques à journaux des 16ème et 8ème arrondissements, affolant des milliers de touristes.

Il serait malsain d'opposer des chiffres sur l'état des marchés des matières premières au stress réel et aux doléances exprimées plus pacifiquemet par une grande majorité de ces manifestants mais les faits sont là, le "mal est fait", entend-on partout parmi nos sources, nos contacts professionnels dans l'hexagone comme abroad. Au point d'inquiéter sur notre sort Becky Hites, Ceo de Steel Insight et analyste de l'acier américain et mondial, venue parler en 2016 dans l'une de nos matinées dédiées à ce marché. Merci, Becky, je vais bien mais mon pays va mal. Oui, Paris brûle sporadiquement des feux de voitures et d'hôtels particuliers boutés à l'aveugle par une petite poignée de "black blocks", oui, strasbourg pleure depuis hier plusieurs tués dont un touriste Thaïlandais victime de la folie meurtrière d'un jeune homme fiché "S", "S" comme surveillé par la police pour ses relations avec des djihadistes durant des séjours en prison, oui c'est plus grave que les gilets jaunes ne veulent bien l'admettre du moins ceux qui prennent le risque d'en remettre une couche samedi 15 décembre.

181213_EDITO_02

Le pic de prix du pétrole Brent de Londres du début de l'automne est dernière nous, les taxes annonçées ne seront pas imposées en janvier, mais Paris mettra encore quelques mois à se remettre des images violentes vues dans le village planétaire ces derniers jours, pénalisant les moins riches des français, des parisiens, sans apporter de solution au pays (Source Zonebourse.com)

Alors j'ai envie de vous le dire, de vous écrire en tant que professionnel des faits, de l'information vérifiée, non pipée, non guidée par des lobbies verts, jaunes ou noirs, ou même bleux blancs rouges, j'ai envie de vous faire entendre que le prix du pétrole n'a jamais baissé ni augmenté parce qu'une petite horde de loups s'en prenait à Paris. Notre ministre Bruno Le Maire a sans doute tort de dire ce jeudi que le pétrole allait continuer à augmenter (voir graphique ci-dessus) car les tendances que nous observons depuis que les Etats-Unis sont en surproduction d'or noir et de "shale oil", devenant depuis peu le premier pays producteur mondial, nous indiquent que le prix du baril devrait rester stable dans une fourchette située entre 55 et 65$/baril pour le Brent de Londres et entre 50 et 55$/baril pour le "West Texas Intermediate", le nom des contrats spots ou à terme des pétroliers aux USA.

Que de temps, d'énergie, de moyens perdus ici, ailleurs en Europe, alors que Londres ne sait plus comment sortir du Brexit par le haut, ce que nous anticipions peu après le réferendum initié par le prédécesseur de Mme May, qui fait face elle aussi à d'étranges lobbies de loups conservateurs et "brexiters" de l'autre côté du chanel tandis que nos loups anarchistes brûlent, cassent, torpillent ce qui reste de démocratie disponible hors marchés du CAC 40, du DAX, de Wall Street, des loups jaunes et noirs qui n'entendent rien, ne voient rien, mais hurlent face aux forces de l'ordre des déluges d'insultes, profannent le soldat inconnu et sa tombe à l'Étoile, prenant les devants de ce qui ressemble fort à une fin de civilisation.

Christophe JOURNET

Rédacteur en chef

 

 

 

Retour vers le haut

Mis à jour (Lundi, 17 Décembre 2018 18:23)

 

Commentaires non autorisés

Jeudi 17 Janvier 2019
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201801<201812 Janvier 2019 >20192   >>202001
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
126201901
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 139
Nombre d'articles : 2223
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4377126
Visiteurs

Visites aujourd'hui262
Visites hier379
Visites dans le mois6207
Total des visites649078
Qui est en ligne ?
Nous avons 205 invités en ligne