Accueil

PARIS (MPE-Média) - 3ème site d’ArcelorMittal en France, l’aciérie de Florange est aujourd’hui entièrement consacré aux activités à haute valeur ajoutée de transformation de l’acier, explique le groupe dans un communiqué à la presse.

131220_FLORANGE_FFA

Dans l'aciérie de Florange (Source FFA archives MPE-Média)

A l’issue d’une étude approfondie du marché et des technologies disponibles, telle que définie dans l’accord signé en 2012 avec le gouvernement, ArcelorMittal France confirme ne pas vouloir relancer la production d’acier liquide sur le site*mosellan de Florange.

Au cours des six dernières années, le groupe a investi plus de 300 millions d’euros à Florange pour en faire un centre d’excellence des aciers de haute technologie, en particulier dans l’automobile. Il annonce aujourd’hui un investissement supplémentaire de 22 millions d’euros pour agrandir la deuxième ligne de galvanisation dédiée à l’automobile, précise la porte-parole du groupe.

Avec 2,6 millions de tonnes d’acier produites par an, le site de Florange est aujourd’hui la 3e plus grande unité de production d’ArcelorMittal en France. Il produit des aciers de très haute qualité, dont 70 % sont vendus à l’exportation, et emploie 2 300 personnes, poursuit la même source.

« Les engagements pris avec le gouvernement en 2012 ont été largement tenus par ArcelorMittal. Lors de la mise sous cocon de la phase liquide (agglomération, hauts-fourneaux et aciérie), le groupe s’était engagé à ne réaliser aucun licenciement : les 629 personnes concernées par les suppressions de postes ont été formées puis reclassées ou ont fait valoir leur droit à la retraite.

ArcelorMittal s’était également engagé à investir 180 millions d’euros sur une période de 5 ans. A ce jour, ce sont plus de 300 millions d’euros qui ont été investis », ajoute ArcelorMittal.

 

Le troisième engagement consistait à mettre la phase liquide sous cocon pendant 6 ans et à évaluer un éventuel redémarrage à l’issue de cette période.

Cette évaluation a été réalisée de manière approfondie au cours des derniers mois. ArcelorMittal a pris en considération l’ensemble des paramètres de marché, a chiffré les coûts des différentes options industrielles et a pris en considération l’état d’avancement de l’ensemble de ses projets de Recherche & Développement ainsi que les technologies disponibles. En tenant compte de l’ensemble de ces critères étudiés, il a été démontré que la relance d’une production d’acier liquide à Florange ne répondrait à aucune logique économique rationnelle et pérenne. En effet, un redémarrage des hauts-fourneaux de Florange ne serait en aucun cas compétitif, et grèverait même la compétitivité du reste du site de Florange, ainsi que celle de l’ensemble de la filière aval de l’entreprise, explique le directeur général de la filiale française d’ArcelorMittal, holding basé à Luxembourg, qui réunissait récemment à Paris la presse économique et spécialisée européenne (voir nos articles précédents).

C’est pourquoi ArcelorMittal confirme ne pas vouloir relancer la production d’acier liquide sur le site de Florange. Un processus d’information-consultation a été initié dans ce sens lors de la réunion du Comité central d’entreprise (CCE) extraordinaire ce lundi 17 décembre, projetant un arrêt de la mise sous cocon et la déconstruction des installations afin de rendre disponibles au plus vite les terrains à l’implantation de nouvelles activités, explique le groupe.

Les représentants du personnel ont été tenus étroitement informés des éléments complets de l’étude menée ces derniers mois, notamment lors d’une Commission économique du CCE, réunie le 20 novembre dernier, et d’un CCE les 3 et 4 décembre 2018.

 

22 millions d’euros d‘investissement pour une 2ème ligne d’acier galvanisé

ArcelorMittal confirme son engagement sur le site de Florange par un nouvel investissement de 22 millions d’euros. Cet investissement permettra d’agrandir la deuxième ligne de galvanisation, dédiée à l’automobile, qui démarrera fin 2019, et dont la capacité passera ainsi de 600 000 tonnes par an à 800 000 tonnes par an avant même sa mise en route. L’investissement total pour cette ligne se monte ainsi à 89 millions d’euros.

« Notre site de Florange est aujourd’hui solidement positionné sur les activités à haute valeur ajoutée de transformation de l’acier. Cette usine, où ArcelorMittal a investi plus de 300 millions d’euros depuis 6 ans, est devenu un centre d’excellence des aciers de haute technologie, en particulier pour l’automobile mais aussi l’emballage et l’industrie. Avec nos 2 300 salariés, nous sommes fiers de cette transformation industrielle réussie », déclare Eric Niedziela, Vice-Président d’ArcelorMittal, aux côtés du Président Philippe Darmayan, par ailleurs président de l’UIMM.

La région de Florange, identifiée comme l’un des 124 « Territoires d’industrie » annoncés par le Premier ministre le 22 novembre dernier, dispose de nombreux atouts pour l’activité industrielle, notamment en termes de compétences et de desserte logistique, ajoute le groupe. « L’objectif d’ArcelorMittal est maintenant de travailler avec les acteurs locaux et régionaux pour rendre les terrains disponibles dès que possible et permettre ainsi l’implantation de nouvelles activités économiques », concluent ensemble Eric Niedziela et le groupe.

La Rédaction

LOGO_ARCELORMITTAL

À propos d'ArcelorMittal - ArcelorMittal est le numéro un mondial de l’exploitation sidérurgique et minière, avec 197 000 salariés, une présence dans 60 pays et une empreinte industrielle dans 18 pays. Guidés par la volonté de produire un acier sûr et durable, nous sommes le principal fournisseur d’acier de qualité des grands marchés sidérurgiques mondiaux, y compris l'automobile, la construction, l'électroménager et l'emballage, soutenus par un département de recherche et développement d’envergure mondiale et d’excellents réseaux de distribution. En 2017, ArcelorMittal a enregistré un chiffre d’affaires de 68,7 milliards de dollars pour une production d’acier brut de 93,1 millions de tonnes, avec une production propre de minerai de fer de 57,4 millions de tonnes. En France, ArcelorMittal compte 15 840 salariés dont près de 800 chercheurs, répartis sur ses 40 sites de production, ses centres de distribution et de services et ses trois sites de R&D. ArcelorMittal a produit 11 millions de tonnes d’acier liquide en 2017 en France. La France représente 32 % de la production d’aciers plats d’ArcelorMittal en Europe.

 

Plus d’informations via :

http://corporate.arcelormittal.com

https://france.arcelormittal.com

TARIFS_PUBLICITES_MPE-MEDIA_2018

Retour vers le haut
 

Commentaires non autorisés

Mardi 18 Juin 2019
Bannière
Identification



Hacking

 

Hacking

Votre publicité sur MPE-Média
contact@mpe-media.com

ou +336 60 58 89 26

Indice Rosamon

Indice Rosamon

Indice de confiance des
investisseurs à 12 mois

Liens commerciaux
Evènements MPE Média
se_module_calendrier_126 - style=default - background=postit
<<   201806<20195 Juin 2019 >20197   >>202006
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
126201906
Enquête de satisfaction
Votre avis sur nos contenus
 
La vie du site
Abonnés : 140
Nombre d'articles : 2259
Liens internet : 10
Nombre de clics des articles : 4988577
Visiteurs

Visites aujourd'hui208
Visites hier488
Visites dans le mois7751
Total des visites706975
Qui est en ligne ?
Nous avons 309 invités en ligne